chateau vu du ciel portail parc facade sud petit dejeune repas dans le hall salon

Historique


La construction du château actuel fut entreprise en 1770 par Louis-Antoine de VIC après la démolition sur le même site d'une forteresse médiévale dont le rôle dans l'histoire locale fut important puisqu'on retrouve la trace de la baronnie de Clermont-Cogotois dès le XIe siècle. Louis-Antoine, sans doute pour des raisons financières, revend le château inachevé au Chevalier de BERNIER en 1788. Ce dernier, personnage autoritaire peu apprécié de la population, échappe de peu à l'échafaud. Il achève alors le château et l'on pense qu'il fit appel au grand architecte d'origine toulousaine, Jean-Arnaud RAYMOND. La famille BERNIER conservera la propriété jusqu'en 1905. En 1937 le château est acquis par l'épouse de Jean MONTARIOL, architecte de renom qui a marqué la ville de Toulouse par son travail et qui entreprend à Clermont une heureuse restauration.

Jean-Arnaud RAYMOND (1742 - 1811)

Ce toulousain d'origine, parisien par sa carrière, est étroitement associé au renouveau architectural et à la promotion du style néoclassique en vogue à cette époque. En tant qu'architecte des Etats du Languedoc et de l'archevêché de Toulouse il s'est vu confier en 1776 la décoration intérieure de l'Hôtel de l'Archevêché de Toulouse devenu Préfecture en 1808. Il participe aussi aux premières ébauches de l'Arc de Triomphe de l'Etoile. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Arnaud_Raymond)

Jean MONTARIOL (1892 - 1966)

Son oeuvre architecturale sur la ville de Toulouse principalement dans les années 30 ainsi que, par la suite, son rôle au sein de l'administration des Monuments Historiques sont reconnus (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Montariol).
De nombreux dessins d'architecture originaux ainsi que des souvenirs personnels sont présentés au château grâce à l'amabilité de la famille.

illustration_chateau

La visite

Le château n'est ouvert à la visite que pour les groupes, sur réservation et sous réserve de ne pas perturber l'hébergement. Tarif adulte : 7 €
Se renseigner par téléphone.

La maison, bâtie à la fin du XVIIIe siècle, est inscrite à l'Inventaire des Monuments Historiques car, bien que d'aspect sobre à l'extérieur, ses décors monumentaux  surprennent dès la porte franchie.
Du perron sud le regard se pose d'abord sur le décor de buis du jardin et sur les cèdres pluri centenaires puis, plus loin, se découpe la chaîne des Pyrénées derrière les collines du Gers. Le parc, totalement protégé des regards, étire sur 5 ha ses allées de promenade.

LE VESTIBULE

 Le décor architectural est de style palladien : colonnes et pilastres s'élevant à plus de 5 mètres constituent un ensemble très sobre uniquement équilibré par l'ornementation apportée par les 2 grands vases sur socle de style Louis XVI placés dans des niches et par les 2 consoles latérales. Les perspectives offertes par les enfilades sont accentuées par le motif en damier des dalles de pierre.
Les 2 escaliers latéraux, pourvus de larges fenêtres, donnent accès à l'étage des chambres.

LE SALON EN ROTONDE

Il s'inscrit dans l'avant-corps circulaire donnant sur le parc. Toujours dans l'esprit Louis XVI, on découvre en hauteur des bas-reliefs inscrits dans des médaillons ovales ou des panneaux rectangulaires.
Le superbe parquet en marqueterie vient de subir une importante restauration. Il est constitué de l'assemblage de 177 panneaux hexagonaux aux essences variées. Les deux niches symétriques, dont l'une surmonte la cheminée à décor en carquois, étaient jadis pourvues de miroirs détruits à la révolution.

Visite virtuelle

LA SALLE A MANGER

Dans le chantournement de la cheminée de marbre ou dans la coquille ornant les vasques des deux fontaines jumelles on retrouve le style rocaille. Une console, identique à celles du vestibule, est surmontée d'un miroir en trumeau salle a manger

LES PETITS SALONS

petit salon L'un d'eux, transformé en bureau, possède un riche décor de gypserie.
Le second, très récemment restauré avec le concours de la société Elitis introduit une touche contemporaine dans la maison.

LES CAVES

Des caves voutées occupent toute la surface de la maison
et constituent un ensemble architectural étonnant.
Cinq d'entre-elles sont aménagées et sonorisées pour
accueillir les soirées privées de nos hôtes.
cave discothèque chateau de dlermont saves

Visite virtuelle